De nombreuses boutiques d’artisanat antillais kréole and green sur un seul site.

Comme d’habitude nous commencerons avec un peu d’histoire et sa description.

Pour commencer, le papayer est tellement à part qu’il n’est en fait pas un arbre, mais une plante herbacée géante !
Carica papaya, de son appellation botanique latine, appartient à la famille des Caricées. Les Caricacées sont des petits plantes arbustives à l’aspect de palmier, que l’on trouve essentiellement dans les régions tropicales et sub-tropicales sud-américaines et africaines. Celui-ci nous réserve son lot de surprises, en plus de ses fruits délicieux.
Cette plante est beaucoup utilisé en phytothérapie pour les vertus de ses feuilles et de ses graines. Leurs propriétés digestives, vermifuges, protectrices hépatiques et rénales, anti-inflammatoires et cicatrisantes cutanées en font de réels remèdes précieux pour la santé. Mais nous en parlerons plus loin.

Le papayer (Carica papaya) (également surnommé figuier des îles ou pied-papaye) est un arbre qui peut rapidement mesurer jusqu’à 10 mètres de haut. Il peut être soit mâle ou femelle ou encore hermaphrodite. Pour pouvoir faire la différence entre les deux, ils faut attendre qu’il fleurisse. L’arbre mâle à des fleurs qui apparaissent sur des sortes de longues tiges (environ 5 à 120 cm) ramifiées à la base des feuilles ; elles sont parfois de couleur verdâtre ou alors de couleur crème mais toujours en groupe.

Inconnu à l’état sauvage, le papayer serait issu d’un croisement spontané de deux autres espèces en Amérique du Sud. La longévité du pouvoir germinatif de ses graines lui a permis de s’implanter rapidement dans le monde à travers les voyages des explorateurs.


L’arbre femelle à des fleurs qui naissent isolées ou par groupe de 2 ou 3 sur la partie supérieure du tronc et sont toujours de couleur blanche crème. De plus elles naissent toujours sur le tronc. Uniquement les papayers femelles ou hermaphrodite donnent des fruits. Ses fleurs blanches verdâtres laisseront place à de gros fruits du type baies, plutôt jaune orangé, de forme ovoïde et pouvant peser jusqu’à 5 kg.

Autre fait étonnant, sa durée de vie : à l’instar de la majeur partie des arbres fruitiers dont la durée de vie se compte en dizaines d’années, le papayer a une durée de vie beaucoup plus courte, entre 3 et 5 ans. Il palie cette brève existence par une fructification rapide. Il porte dès sa première année de vie, et ce de façon ininterrompue toute l’année.
Sa croissance est tout aussi atypique, pouvant atteindre les 3 mètres de haut dans l’année suivant sa plantation, elle va se poursuivre sur le même rythme effréné pour culminer jusqu’à 9 mètres à la fin de sa vie. Mais bien sur à se rythme il n’a pas le temps de fortifier son tronc qui se présente creux.


Parlons maintenant de l’utilisation de la papaye:

Premièrement, sachez que le fruit du papayer est un antioxydant comparable à la vitamine E, source de vitamine C, B5, B9, A, E, et potassium ! Des études ont montré que le potentiel antioxydant est à son maximum lorsque la papaye est bien mûre. Votre foie vous remerciera d’avoir manger de la papaye !! D’ailleurs dans le temps, ils utilisaient déjà le papayer pour les troubles digestifs et hépatiques, les parasites intestinaux et les problèmes de peau. Les feuilles servaient aussi à attendrir la viande trop ferme.

La papaïne est une enzyme qui est contenue dans la feuille et la graine. Elle n’est pas souvent utilisée pure. C’est plutôt le latex qui en contient. Celui-ci sert à traiter les troubles digestifs et les plaies. Dans certains pays africains, les professionnels de la santé utilisent régulièrement une pommade à base de papaye pour traiter les brûlures. Dans le reste du monde, ses applications sont bien plus diversifiées. En effet, elle est utilisée dans l’industrie alimentaire, mais aussi dans le traitement des textiles et la fabrication de certains cosmétiques.

Le papayer est également célèbre pour le latex produit par toutes les parties de l’arbre. Cette substance blanchâtre est récoltée par incision des fruits immatures puis séchée. Très riche, le latex possède des vertus curatives, tout comme le tronc, les feuilles ou les fruits du papayer.

En ce qui concerne les minéraux, elle n’est pas en reste avec des teneurs très intéressantes en potassium et en calcium. Enfin, la papaye fait partie des fruits riches en fibres qui sont en majorité des pectines. Voyons sa composition en détail:

  • Bonne source de fibres alimentaires ;
  • Peu calorique ;
  • Excellente source de vitamine C ;
  • Source de vitamine A pour la femme, mais pas pour l’homme ;
  • Vitamine B5(acide pantothénique);
  • Vitamine B9 (folate);
  • Vitamine E;
  • Potassium.
papaye verte

Cicatrisante, réparatrice, anti-inflammatoire, analgésique : le papayer aide à cicatriser les plaies, l’acné, les piqûres d’insectes et les irritations ainsi que les verrues, furoncles et les phénomènes inflammatoires comme les œdèmes en application locale.


Tout sa ne concerne pas seulement le fruit, mais aussi les graines ou encore les feuilles. Les graines limitent l’absorption de sucre et de graisse par l’organisme, facilitant le processus de digestion. Plusieurs études ont prouvé que les personnes atteintes de diabète de type 2 qui consomment une alimentation riche en fibres et la papaye en renferme beaucoup ! avaient une glycémie, une insuline et des taux de lipides améliorés.

Celle-ci, malgré tout ses bienfaits, est cependant contre-indiquée aux femmes enceintes et allaitantes. Elle peut également interagir avec certains médicaments comme les anticoagulants ou les anti-plaquettaires. Le latex contenu dans les feuilles, fruits et graines du papayer est très allergisant, il est déconseillé aux personnes allergiques au latex ainsi qu’à certains fruits comme le kiwi ou l’avocat.

Les feuilles de papaye sont couramment bouillies et trempées dans un thé ou un tonique, elles sont un ingrédient médicinal populaire pour aider à la digestion. Ils peuvent également être bouillis pour enlever l’amertume et sont consommés comme les épinards. En Afrique, les tiges des feuilles de papaye sont pelées, râpées et pressées en jus. La purée des tiges est ensuite servie avec du sucre et du sel.
En plus des applications culinaires, l’extrait de feuille de papaye peut être trouvé sous forme de comprimés, de poudre et de teinture à usage médicinal. Les feuilles de papaye fraîches doivent être utilisées immédiatement. Une fois pressé ou transformé en thé, le liquide des feuilles durera jusqu’à cinq jours au réfrigérateur. Pour en savoir plus sur les nombreuses vertus de ses feuilles allez faire un tour sur ce site.

Comme annoncé plus haut, le papayer est utilisé non seulement pour la pulpe du fruit, mais également pour ses graines, ses feuilles, son latex et même ses racines.


On terminera avec une utilisation des graines pour les cheveux : 

La première chose à faire est d’ extraire les graines d’une papaye , de les laver dans une passoire et de les faire sécher au soleil pendant une heure ou deux. Une fois les graines de papaye sèches, broyez-les avec un broyeur jusqu’à obtention d’une poudre et  ajoutez-les à votre flacon de shampoing , couvrez et secouez pour les mélanger. Lavez vos cheveux avec le shampooing, comme vous le faites habituellement.

Les graines de papaye contiennent de la papaïne , une protéine dont le pouvoir est de renforcer les cheveux, d’empêcher leur chute et d’accélérer leur pousse. 

 La vitamine A qui est utilisée dans la production de sébum, est un composé essentiel pour garder les cheveux lisses, brillants et surtout hydratés. L’application externe d’extrait sur le cuir chevelu peut aider à se débarrasser des pellicules. Les nutriments présents dans la papaye stimulent la croissance et le renforcement des cheveux.

Partager sur:


    0
    Votre panier
    Votre panier est vide