De nombreuses boutiques d’artisanat antillais kréole and green sur un seul site.

Aujourd’hui nous allons parler d’un fruit que vous connaissez bien la noix de coco ou le coco. C’est un fruit au multiple facette. Elle n’est pas seulement utilisée en cuisine dans le monde entier, mais elle contient aussi une eau qui est consommé pour ses propriétés médicales.

Sommaire:

  1. Mais d’où nous vient la noix de coco?
  2. Quelle est la différence entre huile pressée à froid ou à chaud?
  3. Quels sont les bienfaits de la noix de coco?
  4. Et en cuisine ça dit quoi?

Mais d’où nous vient la noix de coco?

Certains disent qu’elle est originaire du Sri-lanka d’autres de l’Asie du sud est. Mais tous sont d’accord pour dire qu’elle a été importé en Europe par Marco polo. De nombreuses légendes racontent la naissance du cocotier. En outre certains disent, que le nom de cocotier, à été donné à cet arbre par les explorateurs Espagnol et Portugais. Il serait un dérivé du nom du croquemitaine “el coco”, qui fait référence à un monstre de la mythologie très poilue. Sa forme de noyau entouré de poil en est certainement la cause.

Le cocotier est considéré comme l’un des 10 arbres le plus utiles au monde. À Tahiti, le cocotier fait partie intégrante de la culture polynésienne. De la naissance à la mort, sur terre comme en mer, il est omniprésent: c’est l’arbre tutélaire qui nourrit, abrite et protège.

Le cocotier est un palmier d’environ 30m de haut. Il a des feuilles qui peuvent atteindre jusqu’à 90 cm long. Les graines font des fleurs polygamomonoecious, c’est à dire qu’elles sont aussi bien mâle que femelle et peuvent donc se reproduire sans pollinisation.

noix de coco

Originaire de l’Asie du sud, le cocotier semble avoir réussi à conquérir tout les continents. La noix de coco pousse en “régime” de 10 à 20 fruits sur les cocotiers. A la récolte, elle pèse en moyenne 1 kg ou 1,5 kg.


Chaque partie de la noix à un usage, il peut être multiple ou unique:

  • on extrait de la pulpe séchée le coprah, cette huile aux milles vertus médicinales et cosmétiques;
  • le tourteau de coprah, ou la pulpe privée de son huile, est donnée au bétail comme nourriture,
  • les fibres qui recouvrent la noix sont imputrescibles (c’est à dire qu’il ne pourrissent pas) et servent à la confection de sacs, de tapis et de cordages,
  • les palmes imbriquées forment le toit des abris et des maisons.


Commençons avec l’huile pressée à froid ou par expulseur (à chaud):

La noix de coco produit une huile riche en nutriments essentiels et en bienfaits. Sa composition exceptionnelle est à l’origine de sa réputation mondiale. Elle possède notamment des vertus sur le système cardiaque et sur le système cérébral. Elle s’avère très efficace dans le rééquilibrage alimentaire ainsi que pour la perte de poids. Si elle se consomme, cette huile peut aussi s’appliquer sur la peau et sur les cheveux. Mais comment la choisir?

L’huile de noix de coco pressée à froid est fabriquée dans un environnement thermiquement contrôlé et traitée à des températures ne dépassant jamais 120 degrés (oui 120° ce n’est pas froid mais voyons la différence avec pressé à chaud). On en obtient une huile de haute qualité. L’huile de noix de coco pressée par expulseur (à chaud) est également de bonne qualité mais est traitée à des températures plus élevées, typiquement autour de 210 degrés. En comparaison, les huiles de noix de coco raffinées sont traitées à plus de 400 degrés, ce qui dégrade la qualité de l’huile et nécessite d’autres méthodes de traitement telles que la décoloration et la désodorisation.

Huile de coco vierge : celle-ci est pressée à froid, avec l’albumen frais de la noix de coco. On peut l’utiliser en cosmétique (peau, visage, cheveux), ainsi qu’en cuisine.

Huile de coprah : celle-ci est une huile de coco raffinée et désodorisée, pressée à chaud, à partir de l’albumen séché. On l’utilise notamment pour la fabrication du monoï.


Voyons d’abord huile de coco raffinée, connue sous le nom de RBD, qui signifie « Raffinée, blanchie & désodorisée ». Elle est de couleur dorée et chargée de graisses saturées pures. Elle est obtenue en raffinant, blanchissant et désodorisant mécaniquement et chimiquement l’huile de coco brute, ce qui la rend insipide et inodore (ce n’est pas l’idéale).

Ensuite on a celle pressé à froid. C’est l’une des plus anciennes méthodes d’extraction et elle implique l’utilisation de moyens mécaniques pour presser l’huile des noix de coco. Le pressage à froid extrait une quantité relativement plus faible d’huile mais conserve la plupart de ses nutriments.

Continuons avec la centrifugeuse; au cours de ce processus, la chair de la noix de coco est vidée dans une machine qui l’a hache en minuscules morceaux. Tout d’abord, le lait est extrait de la chair ; puis la noix de coco restante est placée dans une centrifugeuse à grande vitesse qui fait tourner rapidement le contenu (et génère une grande quantité de chaleur en raison de la friction). Grâce à ce processus d’essorage, l’huile est séparée de la chair. L’huile de noix de coco centrifugée conserve un goût et une odeur de noix de coco prononcés et ne nécessite aucun raffinage supplémentaire.

Maintenant voyons avec extracteur; la noix de coco chauffée est placée dans le baril où elle est écrasée par une tige métallique rotative pour briser et préparer la chair pour l’extraction de l’huile. Ensuite, l’extracteur utilise un solvant chimique (hexane) pour séparer la noix de coco de l’huile. Un raffinage supplémentaire est souvent nécessaire pour nettoyer l’extrait.

Pour terminer nous avons l’extraction chimique; Ces huiles sont raffinées à l’aide d’un processus de distillation chimique dépendant de la soude ou d’autres solvants agressifs, ou bien elles sont fabriquées à partir des sous-produits huileux rances qui restent de la création de flocons de noix de coco desséchés (secs). Ils sont souvent hydrogénés ou partiellement hydrogénés. À éviter à tout prix !

Maintenant que vous savez qui est quoi, selon sont utilisation vous pouvez faire votre choix.


Quels sont les bienfaits de la noix de coco:

Les valeurs médicales de la noix de coco sont connues par les Indiens depuis la nuit des temps. Contrairement aux fruits qui ont beaucoup de glucides, elle est composé essentiellement de gras. Elle contient aussi des protéines, de nombreux minéraux important et une petite quantité de vitamine B. Le coco est particulièrement riche en manganèse, qui est d’ailleurs essentiel pour les os.

Il est aussi riche en cuivre et en fer, ce qui aide à former les cellules rouges dans le sang, ainsi que le sélénium, qui est un important antioxydant qui protège vos cellules.
Que ce soit l’eau, les fleurs, l’huile, le lait ou encore les cendres de fibres de coco, toutes ont une utilisation médical. Elle possède des propriétés antiseptique, laxative, aphrodisiaque, astringent, bactéricide, anti-poux…

Le lait de noix de coco est une bonne source de phosphore. Le phosphore constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. De plus, il participe entre autres à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la normale le pH du sang. Finalement, le phosphore est l’un des constituants des membranes cellulaires. 

Notre artisan qui a réinventé la friandise de notre enfance : le sik a koko. Appelé « conserve » en Guyane, « tablette coco » en Martinique, « sik a coco » en Guadeloupe, « tablete kokoye » en Haïti, cette douceur d’enfance est un régal.

En voici encore 6 bénéfices, en plus de ceux cités:

  1. Il apporte une source naturelle d’énergie et améliore les performances physiques et athlétiques;
  2. Améliore l’absorption et la digestion des nutriments, vitamines et minéraux.
  3. Réduit le risque de maladie cardiaque et augmente le taux de bon cholestérol;
  4. Restaure et aide le fonctionnement de la thyroïde;
  5. Aide à se protéger contre les maladies des reins;
  6. Aide à garder une peau et des cheveux sain, tout en étant une bonne protection solaire.


Et en cuisine ça dit quoi?

La noix de coco est un aliment très calorique (365 Cal/100 g) avec une forte proportion d’acides gras saturés et très riche en fibres. Et malgré ça les bénéfices et utilisation de l’huile de coco en cuisine continue de nous impressionner.

sucre de coco

Entre l’huile, la farine, les copeaux, le lait…. Il y a des milliers de recettes utilisant le coco. Par exemple, vous ne le saviez peut-être pas mais pour faire du sucre de coco, on fait bouillir l’eau de coco jusqu’à ce qu’elle fasse un sirop, puis on l’a cristallise. Un peu comme le sirop d’érable.


La noix de coco fraîche ne peut pas être cuite. Par contre, le lait de coco supporte très bien la cuisson. Vous pouvez notamment l’utiliser comme du lait de vache, aussi bien dans des préparations sucrées que salées comme des veloutés de légumes originaux, mais également des flans, crèmes et gâteaux variés. Il est délicieux pour cuire du riz ou pour préparer des sauces. Idéal pour les personnes intolérantes au lactose ou pour les végétaliens. Sous forme séchée et râpée, la noix de coco peut être utilisée dans de nombreuses préparations cuites : gâteaux, muffins, tartes, cakes… Essayez d’ajouter des copeaux de noix de coco à vos muffins végétariens, un délice!!

En cuisine, la noix de coco peut être utilisée sous différentes formes. La noix de coco fraîche découpée en copeaux sera la bienvenue dans vos salades de fruits ou pour décorer vos desserts. L’huile de coco sera parfaite tant pour des recettes sucrées que salées. Les végétaliens l’apprécieront tout particulièrement en remplacement du beurre dans les pâtisseries, par exemple.

huile de coco

(Petite info: la noix de coco est considérée comme ayant un indice glycémique faible, c’est à dire qu’elle est digérée lentement du coup elle ne crée pas d’élévation importante du taux de glucose et d’insuline. Ce qui en fait le partenaire idéale des personnes diabétiques.)


Il faudrait écrire des pages et des pages pour tous vous dire sur ce fruit et même là je ne suis pas sur que l’on en aurait fait le tour. Mais j’espère vous avoir appris certaines choses. Pour en savoir plus (pour ceux qui parle anglais) , vous pouvez lire cet article sur l’étude de l’adn du coco sur ce site.

Suivez nous sur nos réseaux sociaux:

Accueil blogAccueil boutique
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide