De nombreuses boutiques d’artisanat antillais kréole and green sur un seul site.

Bonjour à tous, on est de retour aujourd’hui pour vous parler d’une autre de nos plantes aux usages multiples.

Commençons par un peu histoire:

Le bois d’Inde est appelé bay saint thomas en Europe et piment de jamaïque dans nos îles sœurs, quand a son nom scientifique ,Pimenta racemosa. Il ne fut utilisé en Europe qu’à partir du XVIIe siècle. On dit qu’il serait originaire des Antilles et/ou du Venezuela. D’après certaines sources, il viendrait des Antilles mais d’autres disent qu’il aurait été amené en Guadeloupe par les Indiens Caraïbes en provenance du Vénézuela vers le 10ème siècle. D’où son nom, les Indes Occidentales (Les Amériques).

Ceux ci l’appelaient « achourou » ils s’en servaient comme épices mais aussi comme ingrédients principale pour la fabrication de shampoing pour les cheveux ou d’une solution lavante pour le corps. On l’a longtemps appelé « 4 épices » car son goût ressemble à celui du poivre, de la cannelle, la muscade et du girofle.

L’huile essentielle extraite des feuilles, connue sous les noms d’essence de bois d’Inde ou d’huile essentielle de bay saint thomas, est depuis longtemps utilisée comme matière première en parfumerie et en cosmétologie. Cela dit, il a aussi été beaucoup utilisé dans l’agriculture comme tuteur car son bois est dur et très résistant aux insectes. Je vous avais dis usages multiples, mais je n’ai pas fini, parlons de ses vertus pour la santé.

bois d'inde

C’est une de ces plantes à tout faire des îles et autres régions de la Caraïbe dont les feuilles et les baies séchées sont employées comme épices.


Donc nous disions, quelles sont les vertus du bois d’inde:

Le bois d’inde a une longue histoire dans la médecine populaire des Caraïbes et de l’Amérique centrale. Il est infusé dans un thé pour soulager les rhumes, atténuer les crampes menstruelles et calmer les maux d’estomac. En tant que baume, le bois d’inde est appliqué sur les ecchymoses, les articulations douloureuses et les douleurs musculaires.

Il est utilisé en phytothérapie pour ses propriétés astringentes et ses vertus antioxydantes. Sa baie est un excellent antalgique qui possède une action antiinflammatoire très efficace. Aux Antilles, on a tous été frotté dans notre enfance par nos mères ou nos grand-mères avec le fameux bay-rhum!! On l’utilise chez nous comme lotion tonique et antirhumatismale. Sa feuille, utilisée en friction, permet également de réduire les douleurs. Il peut être utilisé en gargarisme ou en application locale pour soulager les douleurs dentaires (prenez quelques feuilles fraîche et appliquées les sur les dents). Anti névralgique et expectorant, le bois d’inde est utilisé en phytothérapie sous sa forme séchée ou en huile essentielle.

Sur le cheveu, l’huile de bois d’inde favorise la pousse, tonifie, traite les pellicules, les calvities. Excellent en soin avant shampoing ou en traitement de nuit. Ses propriétés ont pour bénéfices d’assainir et de tonifier le cuir chevelu et les poils/cheveux.

Une mise au point concernant les connaissances botanique, phytoécologique, chimique, biologique, pharmacologique et toxicologique du bois d’inde et de son huile essentielle est réalisée. Ses potentialités et son abondance, même à l’état spontané, sont des arguments à prendre en compte pour de nombreuses valorisations économiques.

Cependant, comme pour tout, il ne faut pas en abuser. Dans une portion normale, le bois d’inde n’a généralement aucun effet secondaire, mais certaines personnes, surtout si vous êtes hypersensible, peuvent avoir une réaction allergique à cette épice.

L’ingestion en grandes quantités de baies ou de thé peut provoquer des troubles gastriques. À fortes doses, il peut ralentir la coagulation du sang et ne doit pas être utilisé avec des médicaments qui ont un impact sur la coagulation, comme l’aspirine, le Plavix (clopidogrel), l’héparine, le Coumadin (warfarine), le Voltaren (diclofénac), l’ibuprofène (Advil, Motrin), le naproxène (Aleve, Naprosyn), le Fragmin (dalteparine) et le Lovenox (énoxaparine).

bay saint thomas

Son huile essentielle peut irriter la peau. N’appliquez jamais d’huile non diluée sur la peau. Diluez-la plutôt dans une huile végétale (telle que l’huile de pépins de raisin, de noix de coco ou d’olive) à raison d’une goutte par cuillère à soupe.

Bon, mais en cuisine du coup ça dit quoi?

On l’utilise entier ou moulu. Le bois d’inde (que ce soit les feuilles ou les graines) accompagne presque toutes les sauces Guadeloupéenne. Son parfum doux est le complément idéal de tous vos plats à base de viande notamment dans les sauces. De nos jours, on le trouve essentiellement dans le court bouillon de poisson, le poisson en blaff ou encore grillés et dans le boudin. Mais dû à sa senteur muscade cannelle on l’utilise aussi dans les gâteaux ou les crèmes. On sait que les Aztèques employaient déjà le bois d’inde pour parfumer le chocolat.

Ca vous dit que l’on termine avec une recette?? Je vous met une recette que j’ai trouvé sur le site timolokoy.

 INGRÉDIENTS:
2 kilos de crabes crus nettoyés
600 g de riz blanc précuit al dente 
4 cuillères à soupe de jus de roucou ou à défaut 2 cuillères à soupe de concentré de tomates 
400 ml de lait de coco
250 g de queues de cochon en saumure dessalées 
300 g de gros lard dessalé1 oignon épluché et finement émincé
2 branches de persil finement émincées
2 branches de cives finement émincées  
1 piment végétarien finement émincé 
2 cuillères à soupe d’huile
1 cuillère à soupe de concentré de tomates
2 feuilles de laurier 
2 feuilles de bois d’inde 
2 branches de thym
Du sel 

INSTRUCTIONS

La veille

  1. Disposer les crabes nettoyés dans un saladier.
  2. Ajouter les ingrédients de la marinade.
  3. Mélanger et réserver au frais toute la nuit.

Le lendemain

  1. Dans une cocotte, verser l’huile et faire chauffer à feu moyen. Puis ajouter l’oignon, la cive et le piment végétarien.
  2. Une fois l’oignon devenu translucide, ajouter le jus de roucou et le concentré de tomates. Bien mélanger puis ajouter les salaisons.
  3. Couvrir d’eau, ajouter le thym, les feuilles de bois d’inde et de laurier, et faire bouillir à couvert pendant 25 à 30 minutes environ. Les salaisons doivent devenir bien tendres.
  4. Puis ajouter les crabes, la marinade et le lait de coco. Faire cuire à feu moyen pendant 10 à 15 minutes environ à couvert. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  5. Puis égoutter les crabes et réserver.
  6. Ajouter le riz al dente dans la sauce et faire cuire à feu moyen à couvert, en remuant de temps en temps pour éviter qu’il colle au fond de la cocotte.
  7. Une fois le riz cuit, remettre les crabes. Bien mélanger. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  8. Ajouter le persil. Mélanger c’est prêt.

Suivez nous sur les réseaux sociaux:

Accueil blogAccueil boutique

    0
    Votre panier
    Votre panier est vide